Le pilote néerlandais de l’écurie Red Bull, Max Verstappen, présenté comme l’un des rares à pouvoir stopper l’hégémonie du Britannique Lewis Hamilton et de Mercedes sur la F1, a prévenu jeudi, à un mois du coup d’envoi de la saison, qu’il fallait «continuer de progresser. Avec Mercedes qui avait la voiture dominante en fin de saison, nous savons bien sûr que c’est indispensable», a-t-il expliqué lors d’une visioconférence de presse, au lendemain de sa première journée de roulage (100 km sur des pneus de démonstration) dans sa monoplace pour 2021. «On a besoin de plus de grip (d’adhérence), de plus de puissance moteur (par rapport à 2020) et, sur ce qu’on a vu (avec la nouvelle voiture), cela a l’air prometteur, mais cela n’a aucun sens de s’enflammer maintenant. Le plus important, c’est de retrouver les circuits à Bahreïn (pour les essais d’avant saison du 12 au 14 mars) et de prendre le plus d’informations possible», a ajouté Verstappen, troisième du championnat en 2019 et 2020.

«Elle peut avoir la forme la plus étrange, si elle est rapide, je suis heureux»

Max Verstappen

Red Bull a dévoilé en début de semaine sa nouvelle monoplace, baptisée RB16B, qui est en grande partie une évolution de la RB16 de l’an dernier avec un nouveau moteur Honda. Par mesure d’économie face à la crise du coronavirus, en 2021, les F1 sont en effet largement similaires à celles de 2020, à l’exception d’une réduction prévue par le règlement de leurs appuis aérodynamiques. «Cela ne va pas être une voiture qui va être totalement différente de celle de l’an dernier mais, pour moi, le plus important, c’est qu’elle soit rapide, peu importe sa couleur – qu’elle soit rose, mauve ou d’une toute autre couleur – ou même sa forme. Elle peut avoir la forme la plus étrange, si elle est rapide, je suis heureux», a plaisanté le Néerlandais.

Sa future entente avec Sergio Perez

La saison dernière, Red Bull s’est classé deuxième chez les constructeurs, à 254 points du champion Mercedes. Verstappen (23 ans) a remporté deux victoires et signé onze autres podiums, quand son ancien équipier thaïlandais Alexander Albon n’a pu faire mieux que deux troisièmes places. Albon a depuis cédé sa place au Mexicain Sergio Pérez, 31 ans, quatrième chez les pilotes et vainqueur de son premier Grand Prix en 2020 avec Racing Point. «J’attends de Checo (le surnom de Pérez) qu’il fasse du bon boulot et qu’il fasse ce qu’il a tout le temps fait durant sa carrière. Je suis impatient de travailler avec lui et j’espère qu’on va apporter beaucoup de points à l’équipe», a souligné Verstappen. Son rival Lewis Hamilton, en quête d’un huitième sacre mondial, s’est engagé pour une saison supplémentaire avec Mercedes, jusqu’au terme de l’exercice 2021. Se voit-il comme son successeur au sein de l’écurie allemande ? «Je ne sais pas ce que va faire Lewis. Je suis concentré sur moi-même et sur cette saison, pour que ce soit un succès. C’est le début de la saison, je ne pense vraiment pas à ça», a-t-il balayé.

A lire aussi